Inocybe squalida C. Kaufholtz-Couture nom. prov. / Inocybe sale

Détails

Domaine : Eucaryote

Règne : Fungi

Phylum : Basidiomycota

Sous phylum : Agaricomycotina

Classe : Agaricomycetes

Sous classe : Agaricomycetidae

Ordre : Agaricales

Famille : Inocybaceae

Genre : Inocybe

Espèce : Inocybe squalida C. Kaufholtz-Couture nom. prov.

Sous-genre : Clypeus

Littérature : Inocybe squalida C. Kaufholtz-Couture nom. prov. (article en révision)

Auteur : Claude Kaufholtz-Couture

Derniere mise à jour : Sep 9, 2019

Description

Diagnose originale : Inocybe squalida C. Kaufholtz-Couture nom. prov. Pileus 8-15 mm Ø, ± conique au début, convexe à étalé, légèrement déprimé, fibrilleux, squamuleux à méchuleux vers le centre, ± hérissé, brun à brun rougeâtre, noirâtre au centre; exhalaison spermatique (pipéridine). Lames échancrées à sinuées, espacées à subespacées, avec lamelles et lamellules, larges, ventrues, crème jaunâtre, au liseré blanchâtre. Stipe 13-19 x 1-2 mm Ø, cylindrique, plein, avec petites fibrilles blanchâtres à l'apex, subbulbeux, brun rougeâtre, courbant légèrement à la base. Basides claviformes à cylindriques, tétrasporiques, non bouclées à la base, 31,0-35,0 × 9,5-11,0 µm en moyenne; Basidiospores goniosporées, subcylindracées, subamygdaliformes à lacéroïdes, parfois subrectangulaires à rectangulaires, avec apex subconiques en vue frontale, à noduleuses anguleuses vues de profil, majoritairement pentagone rarement hexagone, à paroi mince, avec petit appendice hilaire, à contenu uniguttulé, brun pâle à ± brun rougeâtre dans l'eau glycérinée 20%, pas de réaction dans le melzer, non cyanophiles (9,5) 10,4-13 (15,5) × (5,8) 6-6,9 (7,1) µm, Q = (1,6) 1,7-2 (2,6); N = 30, Me = 11,9 × 6,4 µm; Qe = 1,9. Pleurolamprocystides occasionnelles, métuloïdes, largement fusiformes, à paroi moyenne à épaisse 2,0-3,7 µm, réaction ammoniaco-négative (AN-) dans l'ammoniaque 50%, dont les cristaux d’oxalate de calcium sont plus présent, (55,6) 55,8-59,2 (59,6) × (16,1) 16,3-19,4 (22) µm en moyenne. Paracystides elliptiques à ovoïdes, courtement piriformes à piriformes, subcylindriques, (14) 15,7-20,1 (25) × (6,1) 6,7-10,6 (11,4) µm en moyenne; Caulocystides médianes absentes, ce sont davantage des hyphes terminales; Caulocystides sommitales occasionnelles, de deux types; 1° type métuloïdes, fusiformes à fusiformes ventrues, avec peu ou sans cristaux d’oxalate de calcium, 38,5-45,6 × 12-16,9 µm en moyenne, 2° type cylindriques claviformes, dont l’apex est parfois subcapité, parfois en faisceaux, ressemblent davantage à des hyphes terminales, (32,6) 39,1-52 (58,7) × (6,2) 6,4-8,4 (9,2) µm en moyenne. Pileipellis formé d'un suprapellis en cutis, avec des éléments trichodermiques, avec hyphes septées et bouclées agglomérées au sommet, hyphes terminales cylindriques formant une chaîne, avec pigmentation brun rouille à brun rougeâtre, 9,8-55,1 × 2,0-10,3 µm en moyenne. Biotopes pousse au sol, perturbé, sentier forestier, dans les ornières; sous feuillus Betula, Fagus. Typus...

Pileus : 8-15 mm Ø, ± conique au début, convexe à étalé, légèrement déprimé, fibrilleux, squamuleux à méchuleux vers le centre, ± hérissé, brun à brun rougeâtre, noirâtre au centre

Lames : échancrées à sinuées, espacées à subespacées, avec lamelles et lamellules, larges, ventrues, crème jaunâtre, au liseré blanchâtre

Stipe : 13-19 x 1-2 mm Ø, cylindrique, plein, avec petites fibrilles blanchâtres à l'apex, subbulbeux, brun à brun rougeâtre, concolore au pileus, courbant légèrement à la base

Cortine : blanche

Chair : brun rougeâtre

Exhalaison des lames : spermatique (pipéridine)

Saveur : spermatique (pipéridine)

Syndrome : muscarinien ou sudorien
La toxine responsable est la muscarine.

Symptômes : Apparition rapide entre 30 minutes et 6 heures après l'ingestion, mais qui n'entrainent pas la mort.
Sudation très importante, hypersécrétion salivaire, nausées, vomissements, diarrhées

Comestibilité : NON

Sporée : brune

Basides : claviformes à cylindriques, tétrasporiques, non bouclées à la base, 31,0-35,0 × 9,5-11,0 µm en moyenne

Basidiospores : goniosporées, subcylindracées, subamygdaliformes à lacéroïdes, parfois subrectangulaires à rectangulaires, avec apex subconiques en vue frontale, à noduleuses anguleuses vues de profil, majoritairement pentagone rarement hexagone, à paroi mince, avec petit appendice hilaire, à contenu uniguttulé, brun pâle à ± brun rougeâtre dans l'eau glycérinée 20%, pas de réaction dans le melzer, non cyanophiles
(9,5) 10,4-13 (15,5) × (5,8) 6-6,9 (7,1) µm
Q = (1,6) 1,7-2 (2,6); N = 30
Me = 11,9 × 6,4 µm; Qe = 1,9
(Piximètre, formule classique; mesures issues d'une sporée, dans l'eau glycérinée 20%)

Paracystides : elliptiques à ovoïdes, courtement piriformes à piriformes, subcylindriques, (14) 15,7-20,1 (25) × (6,1) 6,7-10,6 (11,4) µm en moyenne

Cheilolamprocystides : nombreuses, métuloïdes, largement fusiformes, à paroi fine à épaisse 1,0-4,0 µm, dont les cristaux d’oxalate de calcium sont très peu nombreux à l’apex, parfois absent, réaction ammoniaco-négative (AN-) dans l'ammoniaque 50%, (35,6) 37,8-46 (53,6) × (15,6) 15,8-18,7 (21,3) µm en moyenne

Pleurolamprocystides : occasionnelles, métuloïdes, largement fusiformes, à paroi moyenne à épaisse 2,0-3,7 µm, réaction ammoniaco-négative (AN-) dans l'ammoniaque 50%, dont les cristaux d’oxalate de calcium sont plus présent, (55,6) 55,8-59,2 (59,6) × (16,1) 16,3-19,4 (22) µm en moyenne

Caulocystides médianes : absentes; ce sont davantage des hyphes terminales

Caulocystides sommitales : occasionnelles, de deux types; 1° type métuloïdes, fusiformes à fusiformes ventrues, avec peu ou sans cristaux d’oxalate de calcium, 38,5-45,6 × 12-16,9 µm en moyenne, 2° type cylindriques claviformes, dont l’apex est parfois subcapité, parfois en faisceaux, ressemblent davantage à des hyphes terminales, (32,6) 39,1-52 (58,7) × (6,2) 6,4-8,4 (9,2) µm en moyenne

Trame lamellaire : parallèle, formée d'hyphes 5-14 µm Ø

Pileipellis : formé d'un suprapellis en cutis, avec des éléments trichodermiques, avec hyphes septées et bouclées agglomérées au sommet, hyphes terminales cylindriques formant une chaîne, avec pigmentation brun rouille à brun rougeâtre, 9,8-55,1 × 2,0-10,3 µm en moyenne

Mode de croissance : isolé, grégaire en petit groupe

Biotopes : pousse au sol, perturbé, sentier forestier, dans les ornières; sous feuillus Betula, Fagus

Phénologie : de juillet à septembre

Distribution : une seule station connue

Réactions macrochimiques :

  • Réactif d'Ehrlich (Paradiméthylaminobenzaldéhyde ou P.D.A.B.) = 0; lames deviennent rose pourpre faible (présence d’indole)

Articles :

  • Fatto, Raymond.. Key of Inocybe, 2000-2003; Fungiquebec 2018
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Interactive key of Inocybe - v01 (Mar 2018), Fungiquebec
  • Kropp, Bradley R.; Matheny, P. Brandon, et al. Phylogenetic taxonomy of the Inocybe splendens group and evolution of supersection « Marginatae », Mycologia, 102(3), 2010, pp. 560-573, 14 p.
  • Kuo, Michael,; Matheny, P. Brandon. Contemporary documentation of the rare eastern North American species Inocybe insignis (Inocybaceae, Agaricales), MycoKeys 11:23-31 (2015), 9 p.
  • Kuyper, Thomas W.. Begin eens met… Vezelkoppen (Inocybe) - 2. Voorlopige Determinatiesleutel tot de Knobbelsporige Vezelkoppen, Coolia 49(1): 11-17, 2006, 7 p.
  • Lecomte, Marcel. Vous avez dit P.D.A.B. ?, Bulletin de l’Association des Mycologues Francophones de Belgique 2014/07, p. 4, 1 p.
  • Matheny, P. Brandon,; Moreau, Pierre-Arthur. A rare and unusual lignicolous species of Inocybe (Agaricales) from eastern North America, Brittonia, 61(2), 2009, pp. 163-171, 9 p.
  • Matheny, P. Brandon, et al. A common new species of Inocybe in the Pacific Northwest with a diagnostic P.D.A.B. reaction, Mycologia, 105 (2), 2013, pp. 436-446, 11 p.
  • Matheny, P. Brandon. Key to Species of Inocybe from eastern North America, v04 (23-Dec-2017), University of Tennessee

Publications :

  • Bon, Marcel. Clé monographique du genre Inocybe, Association d'Écologie et de Mycologie, Lille; Documents Mycologiques, tome 27; Fascicule N° 105, avril 1997; Fascicule N° 108, décembre 1997; Fascicule N° 111, juin 1998.
  • Bresadola, Ab. Dr. J. ; Alessio, C. L., Iconographia Mycologica, Vol. XXIX, Inocybe, Società Botanica Italiana, 1980, 367 p. et supplément.
  • Ferrari, Erminio. Inocybe alpine e subalpine Il genere Inocybe (Fr.) Fr. nel Nord Italia e paesi limotrofi, Fungi non Delineati, pars 34-36, Edizioni Candusso, 2006, 464 p.
  • Grund, D. W.; Stuntz, D. E. Nova Scotian Inocybes, Revue Mycologia, 126 p. vol. 60, 1968, Inocybe 1; vol. 62, 1970, Inocybe 2; vol. 67, 1975, Inocybe 3; vol. 69, 1977, Inocybe 4; vol. 72, 1980, Inocybe 5; vol. 73, 1981, Inocybe 6; vol. 75, 1983, Inocybe 7; vol. 76, 1984, Inocybe 8.
  • Heim, Roger. Le genre Inocybe; précédé d'une introduction générale à l'étude des Agarics ochrosporés, Encyclopédie Mycologique 1, Éd. Paul Lechevalier & Fils, avec 35 planches coloriées d'après les aquarelles originales de l'auteur, 220 figures, Paris, 1931.
  • Kuyper, Thomas W. A revision of the genus Inocybe in Europe I. subgenus inosperma and the smooth-spored species of subgenus Inocybe, Rijksherbarium, Leiden 1986, 134 p.
  • Murrill, William Alphonso,; Kauffman, Calvin Henry,; Overholts, Lee Oras, Agaricaceae (Murrill); Inocybe (Kauffman); Pholiota (Overholts), North American Flora, The New York Botanical Garden, vol. 10 part 4, 1924, 54 p.
  • Stangl, Johann. Guida alla determinazione dei funghi Vol. 3° Inocybe, Saturnia, 1e Edizione italiana, 1991, 437 p.

Publications microscopiques :

  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 1, les basidiospores, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 2, les basides, les hyménocystides et les trames lamellaires, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 3, les pileipellis, les stipitipellis, les dermatocystides, les voiles partiels et les acantocytes, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 4, la chair ou le contexte, les hyphes spécialisées, le système hyphal et les pigments, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 8, les Inocybes, ouvrage collectif sous la direction de, 1e édition, Québec, 2016.

Première mention : Espèce vue et étudiée pour la première fois au Québec

Commentaires : De Claude Kaufholtz-Couture. « Sous-genre Clypeus; Section Cortinatae; Sous-section Cortinatae. »
De Claude Kaufholtz-Couture. « Observation sur de très petits spécimens, démontrant clairement une cortine blanche, fugace. »
De Claude Kaufholtz-Couture. « Cette collection fut comparée à Inocybe curvipes. Bien que la microscopie soit ressemblante, la macromorphologie ne correspond pas. »
De P. Brandon Matheny. « I agree with Kuyper on this, but not sure about the autonomy of your collection until sequenced. Bear in mind that I. curvipes has been described independently by numerous authors under 10 or so names. »
De Claude Kaufholtz-Couture. « D’autres récoltes nous permettront assurément de fixer plus exactement sa position taxonomique. »
De Claude Kaufholtz-Couture. « L’ADN démontre qu’il s’agit d’un cousin de Inocybe curvipes, mais cette collection demeure unique. Du reste, une belle trouvaille ! »
De P. Brandon Matheny. « One could argue that yes the ITS differentiation would support recognition of your single sample. [...] Morphologically, the fruit bodies look a little different than typical curvipes, and they don't resemble lacera. »

Séquences : AGTAAAAGTC GTAACAAGGT TTCCGTAGGT GAACCTGCGG AAGGATCATT ATTGAATAAA
CTTGATCAGG TTGTTGCTGG CTCTCCTGAG CATGTGCACA CTTGTCATCT TTACTTCTCC
CCACTGTGCA CATATTGTAG GCCTGGGATT CTTTTGATTA TTTTGTATAG ATTGAGGACT
GCTGTGCTTT AGCCAGCTTT TCCTTGCATT TCCAGGTCTA TGTTTACCTT CACAACCTCT
GAATATGTTT AGAATGTTGG AATATAATAT ATATATACAA CTTTCAGCAA CGGATCTCTT
GGCTCTCGCA TCGATGAAGA ACGCAGCGAA ATGCGATAAG TAATGTGAAT TGCAGAATTC
AGTGAATCAT CGAATCTTTG AACGCATCTT GCGCTCCTTG GTATTCCGAG GAGCATGCCT
GTTTGAGTGT CATCAATCTC TCAACTACAC TAATCTTTCT GGTTTGGTGT GGCTTTTGGA
TGTGGGGGTC TTATTTTGCT GGCTTCTATC AAATGAGGTC AGCTCCCCTG AAATTTATTA
GTGGTATCTG AGCAGAGAGA CCTACTACAG GTGTGATAAA TTATCTATGC CTTGGTAATG
CTGCATGAAC AGATTGTGCT GCTTCCAGTG AATTGTTTGA CAAATTTGAC CTCAAATCAG
GTAGGACTAC CCGCTGAACT TAAGCATATC AAT

Mushroom Observer : MO273632 (cKc0641)

Mycoflora Project : MF59627 (cKc0641)

Herbier QFB : 000-0000
Ressources naturelles Canada, Centre de foresterie des Laurentides - Natural Resources Canada, Laurentian Forestry Centre, 1055 rue du P.E.P.S., C.P. 10380, Québec (QC), Canada G1V 4C7
Curateur Philippe Tanguay (philippe.tanguay@canada.ca)

Collections

Fongarium Date de cueillette Planche micrographique Géolocalisation Élévation Déterminée Confirmée
cKc0556 3 septembre 2016
cKc0556-0151
46°54'15.62" N 71°17'04.38" O 245 m Claude Kaufholtz-Couture nom. prov. ADN
cKc0556 3 septembre 2016
cKc-étude-0176
Claude Kaufholtz-Couture nom. prov. ADN
cKc0624 20 juillet 2017
46°54'15.62" N 71°17'04.38" O 245 m Claude Kaufholtz-Couture nom. prov. ADN
cKc0638 4 août 2017
46°54'15.62" N 71°17'04.38" O 245 m Claude Kaufholtz-Couture nom. prov. ADN
cKc0641 14 août 2017
46°54'15.62" N 71°17'04.38" O 245 m Claude Kaufholtz-Couture nom. prov. ADN

Photos

À propos

Ce site liste l'étude morphologique et micrographique des champignons du Québec par Claude Kaufholtz-Couture.

Liens