Lycoperdon perlatum / Vesse-de-loup perlée

Détails

Domaine : Eucaryote

Règne : Fungi

Phylum : Basidiomycota

Sous phylum : Agaricomycotina

Classe : Agaricomycetes

Sous classe : Agaricomycetidae

Ordre : Agaricales

Famille : Agaricaceae

Genre : Lycoperdon

Espèce : Lycoperdon perlatum Pers.

Littérature : Persoon, C.H. 1796. Observationes mycologicae. 1:1-116

Auteur : Claude Kaufholtz-Couture

Derniere mise à jour : Mar 25, 2017

Description

Basidiome : 20-100 mm Ø, 15-90 mm Ø, subglobuleux, piriforme à turbiné, ± mamelonné au sommet, avec base stipitiforme bien développée, abruptement atténuée, occupant la demi ou plus du basidiome, souvent persistant, souvent plissé à sillonné sous la tête, à exopéridium avec épines de deux types, coniques-obtuses, 1-2 mm de hauteur, solitaires, plus grosses et nombreuses vers l'apex, molles, labiles et laissant des cicatrices rondes et pâles à la disparition, espacées de nombreuses épines, verrues ou granules plus petits, peu visibles, persistantes, la base étant ornée de plus petits aiguillons encore, blancs puis crème, jaune-brun ou brun foncé

Sac sporifère : à endopéridium irrégulièrement aréolé-réticulé après la perte des aiguillons, puis sublisse, membraneux, tenace, surtout vers l'apex, crème puis brunâtre, s'ouvrant par un grand pore apical irrégulier et étoilé, avec sous-glèbe brun olive ou brun chocolat à maturité, avec logettes assez grandes, jusqu'à 1 mm de largeur

Glèbe : ferme et blanche au début, poudreuse et jaune-brun à brun olive à maturité

Pseudocolumelle : distincte

Basides : claviformes, bisporiques à tétrasporiques, non bouclées, vide optique, 7-10 x 4-5 µm

Basidiospores : globuleuses, finement verruqueuses, formant parfois des petites plaques verruqueuses allant entre 0,3-0,6 µm Ø, à paroi mince à légèrement épaissie, avec pédicelle, à contenu uniguttulé à variable, hyalines à grisâtre pâle dans E.G. 20%, dextrinoïdes, cyanophiles
(3,5) 3,6-4,1 (4,2) × (3,4) 3,5-4 (4,1) µm
Q = 1 (1,1); N = 30
Me = 3,9 × 3,8 µm; Qe = 1
(Piximètre formule classique; mesures non issues d'une sporée, dans E.G. 20%)

Capillitium : réseau d'hyphes stériles non septé, à paroi épaisse, parfois bosselé, ramifié, hyalines dans E.G. 10%, se colore dans la Phloxine B, 2-7 µm Ø

Paracapillitium : abondant, non bouclé, septé, à paroi mince, hyalines dans E.G. 10%, ne se colore pas dans la Phloxine B, 2-5 µm Ø

Exoperidium : formé de sphérocytes irrégulièrement arrondies à anguleuses, (9,3) 12,2-18,6 (21,9) × (9,3) 11,7-15,9 (16,4) µm en moyenne

Mode de croissance : solitaire, dispersé, grégaire ou cespiteux

Biotopes : pousse au sol, humus et litière des forêts de feuillus ou conifères

Phénologie : d'août à octobre

Distribution : commun

Publications :

  • Pegler, D. N.; Laessøe, T.; Spooner, B. M. British Puffballs Earthstars and Stinkhorns; An account of the British Gasteroid Fungi, Royal Botanic Gardens, Kew, 1995, 145 p.
  • Smith, Alexander H. Puffballs and their allies in Michigan, Ann Arbor, The University of Michigan Press, 1951, 187 p.

Publications microscopiques :

  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 1, les basidiospores, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 2, les basides, les hyménocystides et les trames lamellaires, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 3, les pileipellis, les stipitipellis, les dermatocystides, les voiles partiels et les acantocytes, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 4, la chair ou le contexte, les hyphes spécialisées, le système hyphal et les pigments, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.

Synonymie :

  • Lycoperdon gemmatum var. perlatum (Pers.) Fr., Systema Mycologicum 3:37 (1829)

Commentaires : De Claude Kaufholtz-Couture. « Le carmin acétique de Sémichon fait ressortir davantage les petites plaques verruqueuses des basidiospores. »

Collections

Fongarium Date de cueillette Planche micrographique Géolocalisation Élévation Déterminée Confirmée
cKc0270 25 septembre 2014
cKc0270-0145
46°45’23.55"N 71°19’19.47"O 95 m Claude Kaufholtz-Couture
cKc0566 24 septembre 2016
Claude Kaufholtz-Couture

Photos

À propos

Ce site liste l'étude morphologique et micrographique des champignons du Québec par Claude Kaufholtz-Couture.

Liens