Leratiomyces riparius

Détails

Domaine : Eucaryote

Règne : Fungi

Phylum : Basidiomycota

Sous phylum : Agaricomycotina

Classe : Agaricomycetes

Sous classe : Agaricomycetidae

Ordre : Agaricales

Famille : Strophariaceae

Genre : Leratiomyces

Espèce : Leratiomyces riparius (A.H. Sm.) Redhead

Littérature : (A.H. Sm.) Redhead, Index Fungorum, 142, 1, 2014

Auteur : Claude Kaufholtz-Couture

Derniere mise à jour : May 27, 2017

Description

Pileus : 17,5-49,3 mm Ø, hémisphérique au début à conique-campanulé, puis campanulé convexe à étalé à maturité, collant, terne et fibrilleux au sec, non distinctement hygrophane, appendiculé de restes vélaires, plus pâle que le reste du pileus, crème jaunâtre à brun pâle à ochracé, jaune à orange ochracé

Lames : adnées à légèrement décurrentes par une dent, larges, cunéiformes, marbrées, subespacées et bombées, avec lamelles et lamellules, pourpre au début, puis pourpre foncé à maturité, à arêtes lamellaires fimbriées, blanches

Stipe : 41-70 x 3-7,3 mm Ø, cylindrique à cylindrique tortueux, généralement effilé vers la base, creux, pruineux, avec fibrilles foncées dispersées, crème à l'apex, plus sombre ochracé jaune, dont la base devient progressivement brun ochracé, orange-jaune à rougeâtre

Voile général : absent

Voile partiel : blanc au début devenant pourpre foncé, habituellement situé à la marge du pileus, se retrouve rarement sur le stipe ou laissant une petite zone annuliforme

Chair : épaisse, ferme, immuable, blanche

Exhalaison de la chair : agréable à fongique

Exhalaison des lames : agréable à fongique

Saveur : fongique avec une finale légèrement amère

Sporée : gris pourpre, brun

Basides : courtement ovoïdales à claviformes, parfois légèrement atténuées à la base, tétrasporiques, bouclées à la base, 20 [23,2; 25,4] 28,6 x 9,1 [10,5; 11,5] 13 µm

Basidiospores : ovoïdales à subhexagonales en vue frontale, globalement largement oblongues à oblongues allongées vues de profil, tronquées, lisses, à paroi légèrement épaissie 0,3 µm en moyenne, avec appendice hilaire bien visible et pore germinatif centré à excentré 1,3 [1,5; 1,7] 1,8 µm, à contenu variable, brunes dans le NaCl iso 0,9%, pas de réaction dans le melzer, non cyanophiles
(12,2) 12,5-13,6 (14,3) × (6,3) 6,6-7,5 (8,3) µm
Q = (1,5) 1,7-2 (2,1); N = 30
Me = 13,1 × 7 µm; Qe = 1,9
(Piximètre, formule classique; mesures issues d'une sporée, dans le NaCl iso 0,9%)

Arête lamellaire : stérile

Cheilocystides : en palissade, très abondantes, polymorphes, flexueuses, cylindriques à subcylindriques, dont l'apex est le plus souvent clavées, subcapitées à capitées 25,9 [43,1; 49,2] 70 (90) x 2,5 [4; 5,3] 6,8 (9,0) µm

Chrysocystides : absentes à très rares

Chrysopleurocystides : rares et à peine saillantes de l’hyménium, vues seulement sur de jeunes sujets (37) 42,6 [43,2; 46,3] 46,9 x 2 [5,3; 20,9] 24,1 µm en moyenne

Caulocystides : présentes, en faisceaux, semblables aux cheilocystides

Acanthocytes : absents

Pileipellis : en deux couches; 1) suprapellis entre ± 50-150 µm d’épaisseur en ixocutis disposé radialement; 2) subpellis compact, composé de cellules globuleuses à subglobuleuses et d'hyphes allongées 20 [26,6; 32,7] 39,3 x 8,9 [13,5; 17,8] 22,4 µm

Mode de croissance : isolé, parfois en petits groupes, très souvent cespiteux

Phénologie : de mai à août

Distribution : rare; connu seulement dans une station au Québec

Réactions macrochimiques :

  • Ammoniaque (NH4OH 10%) = le stipe devient légèrement jaunâtre; pileus aucune coloration
  • Gaïacol = aucune coloration sur les lames et le stipe; rose lilacée sur le pileus après > 5’
  • Potasse (KOH 10%) = le stipe devient légèrement jaunâtre rouille; pileus auncune coloration
  • Sulfate de fer (FeSO4) = aucune coloration

Publications :

  • Noordeloos, Machiel E. Strophariaceae s.l., Fungi Europaei Edizioni Candusso, N° 13, 2011, 648 p.

Publications microscopiques :

  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 1, les basidiospores, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 2, les basides, les hyménocystides et les trames lamellaires, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 3, les pileipellis, les stipitipellis, les dermatocystides, les voiles partiels et les acantocytes, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 4, la chair ou le contexte, les hyphes spécialisées, le système hyphal et les pigments, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.

Synonymie :

  • Stropharia riparia A.H. Sm., Michigan Bot. 18(3), 107 (1979)

Première mention : Espèce vue et étudiée pour la première fois au Québec

Commentaires : De Claude Kaufholtz-Couture. « La collection cKc0305 fut étudiée sur matériel déshydraté. »

Collections

Fongarium Date de cueillette Planche micrographique Géolocalisation Élévation Déterminée Confirmée
cKc0037 18 août 2012
46°47'22.4"N 71°14'14.8"O 90 m Claude Kaufholtz-Couture
cKc0049 24 juin 2013
46°47'22.4"N 71°14'14.8"O 90 m Claude Kaufholtz-Couture
cKc0305 28 mai 2015
46°47'22.4"N 71°14'14.8"O 90 m Claude Kaufholtz-Couture
cKc0493 3 juin 2016
46°47'22.4"N 71°14'14.8"O 90 m Claude Kaufholtz-Couture

Photos

À propos

Ce site liste l'étude morphologique et micrographique des champignons du Québec par Claude Kaufholtz-Couture.

Liens