Inocybe tahquamenonensis / Inocybe de Tahquamenon

Détails

Domaine : Eucaryote

Règne : Fungi

Phylum : Basidiomycota

Sous phylum : Agaricomycotina

Classe : Agaricomycetes

Sous classe : Agaricomycetidae

Ordre : Agaricales

Famille : Inocybaceae

Genre : Inocybe

Espèce : Inocybe tahquamenonensis D.E. Stuntz

Sous-genre : Pertenuis

Section : Pertenuis

Littérature : Stuntz, D.E. 1954. Studies on the genus Inocybe. II. New and note worthy species from Michigan. Papers of the Michigan Academy of Sciences. 39:53-84

Auteur : Claude Kaufholtz-Couture

Derniere mise à jour : Sep 2, 2018

Description

Pileus : 15-30 mm Ø, convexe, finement squamuleux-méchuleux, violet brunâtre foncé, brun noirâtre à maturité

Lames : adnées, subespacées, pourprées, brunâtres à la fin, à arêtes lamellaires violet-noir plus foncées, dont le liséré a l’apparence d’une feutrine (nombreuses cheiloleptocystides)

Stipe : 30-70 x 3-7 mm Ø, cylindrique, égal, plein, méchuleux-squamuleux, violet brunâtre foncé, brun noirâtre à maturité, dont la base est égale à ± agrandie, claviforme

Velipellis : présence sur le pileus et sur le stipe, comme une gaine; formée d'hyphes articulées, avec fascicules d'hyphes formant une houppette

Chair : ferme, solide, ± filamenteuse, pourprée-violacée

Exhalaison : indistincte à légèrement raphanoïde

Saveur : indistincte à faiblement raphanoïde

Syndrome : muscarinien ou sudorien
La toxine responsable est la muscarine

Symptômes : Apparition rapide entre 30 minutes et 6 heures après l'ingestion, mais qui n'entrainent pas la mort.
Sudation très importante, hypersécrétion salivaire, nausées, vomissements, diarrhées

Comestibilité : NON

Sporée : brun à brun légèrement jaunâtre

Basides : claviformes à subutriformes, bisporiques à tétrasporiques, aux stérigmates de 1,3-2,8 µm de longueur, bouclées à la base, à paroi mince (23,6) 25,5-33,6 (33,8) × (6,3) 6,4-7,2 (9,3) µm

Basidiospores : goniosporées, 7 à 9 nodules dont quelque une sont bien démontrables, formées par des figures géométriques superposées (triangles, carrées, polygones), à paroi mince, avec petit appendice hilaire, à contenu uniguttulé, hyalines dans l’eau glycérinée 15%, pas de réaction dans le melzer, non cyanophiles
(5,8) 5,9-6,5 (6,8) × (4) 4,2-5,2 (5,6) µm
Q = (1,1) 1,2-1,5 (1,6); N = 30
Me = 6,2 × 4,6 µm; Qe = 1,3
(Piximètre, formule classique; mesures issues d'une sporée, dans l’eau glycérinée 15%)

Cheiloleptocystides : abondantes, se présentent en touffe de poils microscopiques; laissant paraître sur l’arête lamellaire comme une légère feutrine déchirée; souvent multiramifiées, septées, à cloison transversales, cylindriques, claviformes à largement claviformes, obtusément elliptiques, en saucisse, ± en chaînes, parfois avec articles étranglés en son centre, formées généralement d’articles dont les cellules terminales sont cylindriques à largement cylindriques, fusiformes, lagéniformes, avec contenu pailleté hyalin et réfringent dans le NH4OH 10% ou dans le KOH 2%, avec parfois de petites incrustations à l’apex, marbré; brun rougeâtre, grisâtre (15,9) 31,1-64,9 (79,8) × (7) 9,5-20,6 (23,2) µm

Pleuroleptocystides : nombreuses, parfois avec contenu, ou vide optique, utriformes à utriformes étranglées, lagéniformes, cylindriques à largement cylindriques avec un faible élargissement vers l’apex, parfois avec apex élargi ou subcapité, rarement mucroné, à paroi mince, parfois moyenne vers le centre (2,1-2,3 µm d’épaisseur) (41,1) 44,5-68 (73,1) × (10,3) 11-17,8 (20,5) µm

Caulocystides médianes : formées d’hyphes articulées, avec fascicules d'hyphes formant une houppette, identique au pileipellis. Autrement, je dirais qu’il n’y a pas de réelles caulocystides; plutôt des terminaisons hyphales

Caulocystides sommitales : similiares aux cheiloleptocystides, éparses, entremêlées, cylindriques à claviformes, avec hyphes terminaux fusiformes à cylindriques, en saucisses, entremêlées d’hyphes articulées, avec fascicules d'hyphes formant une houppette, avec contenu pailleté hyalin et réfringent dans le NH4OH 10% ou dans le KOH 2%, à paroi mince, grande similitude avec le revêtement du pileipellis 10,2-75,4 × 4,5-14,4 µm

Pileipellis : en cutis, formé d'hyphes septées et parfois bouclées (11,8) 27,3-55 (80) × (7,3) 9,4-19,5 (25,6) µm, articulées, avec fascicules d'hyphes formant une houppette, avec pigment incrustant, parfois avec texture marbrée, brun rougeâtre à brun pâle

Boucles : observées dans toutes les parties

Mode de croissance : isolé, grégaire, ou en petit groupe

Biotopes : pousse au sol, sableux, sous feuillus Fagus et Quercus

Phénologie : de juillet à septembre

Distribution : inconnu

Articles :

  • Fatto, Raymond.. Key of Inocybe, 2000-2003; Fungiquebec 2018
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Interactive key of Inocybe - v01 (Mar 2018), Fungiquebec
  • Kropp, Bradley R.; Matheny, P. Brandon, et al. Phylogenetic taxonomy of the Inocybe splendens group and evolution of supersection «Marginatae», Mycologia, 102(3), 2010, pp. 560-573, 14 p.
  • Kuo, Michael; Matheny, P. Brandon. Contemporary documentation of the rare eastern North American species Inocybe insignis (Inocybaceae, Agaricales), MycoKeys 11:23-31 (2015), 9 p.
  • Kuyper, Thomas W.. Begin eens met… Vezelkoppen (Inocybe) - 2. Voorlopige Determinatiesleutel tot de Knobbelsporige Vezelkoppen, Coolia 49(1): 11-17, 2006, 7 p.
  • Lecomte, Marcel. Vous avez dit P.D.A.B. ?, Bulletin de l’Association des Mycologues Francophones de Belgique 2014/07, p. 4, 1 p.
  • Matheny, P. Brandon; Moreau, Pierre-Arthur. A rare and unusual lignicolous species of Inocybe (Agaricales) from eastern North America, Brittonia, 61(2), 2009, pp. 163-171, 9 p.
  • Matheny, P. Brandon, et al. A common new species of Inocybe in the Pacific Northwest with a diagnostic P.D.A.B. reaction, Mycologia, 105 (2), 2013, pp. 436-446, 11 p.
  • Matheny, P. Brandon. Key to Species of Inocybe from eastern North America – v04 (23-Dec-2017), University of Tennessee

Publications :

  • Bon, Marcel, Clé monographique du genre Inocybe, Association d'Écologie et de Mycologie, Lille; Documents Mycologiques, tome 27; Fascicule N° 105, avril 1997; Fascicule N° 108, décembre 1997; Fascicule N° 111, juin 1998
  • Bresadola, Ab. Dr. J.; Alessio, C. L., Iconographia Mycologica, Vol. XXIX, Inocybe, Società Botanica Italiana, 1980, 367 p. et supplément
  • Ferrari, Erminio. Inocybe alpine e subalpine Il genere Inocybe (Fr.) Fr. nel Nord Italia e paesi limotrofi, Fungi non Delineati, pars 34-36, Edizioni Candusso, 2006, 464 p.
  • Grund, D. W.; Stuntz, D. E. Nova Scotian Inocybes, Revue Mycologia, 126 p. vol. 60, 1968, Inocybe 1; vol. 62, 1970, Inocybe 2; vol. 67, 1975, Inocybe 3; vol. 69, 1977, Inocybe 4; vol. 72, 1980, Inocybe 5; vol. 73, 1981, Inocybe 6; vol. 75, 1983, Inocybe 7; vol. 76, 1984, Inocybe 8
  • Kobayashi, Takahito. The taxonomic studies of the genus Inocybe, Beiheft 124, Nova Hedwigia, J. Cramer, Berlin-Stuttgart, 2002
  • Kuyper, Thomas W. A revision of the genus Inocybe in Europe I. subgenus inosperma and the smooth-spored species of subgenus Inocybe, Rijksherbarium, Leiden 1986, 134 p.
  • Latha, K. P. Deepna and Manimohan, Patinjareveettil. Inocybes of Kerala, Department of Botany, University of Calicut, Kerala, India, SporePrint Books Calicut, Kerala, India; Copyright © 2017 by K. P. Deepna Latha.
  • Murrill, William Alphonso,; Kauffman, Calvin Henry,; Overholts, Lee Oras, Agaricaceae (Murrill); Inocybe (Kauffman); Pholiota (Overholts), North American Flora, The New York Botanical Garden, vol. 10 part 4, 1924, 54 p.
  • Stangl, Johann. Guida alla determinazione dei funghi Vol. 3° Inocybe, Saturnia, 1e Edizione italiana, 1991, 437 p.

Publications microscopiques :

  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 1, les basidiospores, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 2, les basides, les hyménocystides et les trames lamellaires, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 3, les pileipellis, les stipitipellis, les dermatocystides, les voiles partiels et les acantocytes, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 4, la chair ou le contexte, les hyphes spécialisées, le système hyphal et les pigments, ouvrage collectif sous la direction de, 2e édition, Québec, 2016.
  • Kaufholtz-Couture, Claude. Étude des caractères microscopiques des champignons de la classe des Basidiomycètes, Module 8, les Inocybes, ouvrage collectif sous la direction de, 1e édition, Québec, 2016.

Première mention : Espèce étudiée pour la première fois au Québec

Commentaires : De Claude Kaufholtz-Couture. « Collection cueillie par Martine DesRosiers. »
De Timothy J. Baroni. Mushrooms of the Northeastern United States and Eastern Canada. « Pouzarella nodospora is somewhat similar to this species of Inocybe, but P. nodospora is separated by the pink or fleshy-brown spore print and the cap ans stem flesh that is not wine-red, turning brown when exposed. »
De Claude Kaufholtz-Couture. « Toujours d'après Baroni, les basidiospores peuvent mesurer 6-8,5 x 5-6 µm. »
De Claude Kaufholtz-Couture. « La description d’Inocybe tahquamenonensis d’après Kobayashi n’a absolument rien à voir avec la collection étudiée ici (cKc0639). Les basidiospores chez Kobayashi sont beaucoup trop grandes, et ce dernier indique aussi que les cheilocystides sont similaires aux pleurocystides; ce qui n’est pas le cas dans cette étude. Suivant une étude d’ADN, je ne serais pas surpris de voir I. tahquamenonensis être placé dans un sous-genre distinct. »
De K. P. Deepna Latha and Patinjareveettil Manimohan. « Inocybe tahquamenonensis and I. tubarioides are endemic to eastern North America (Matheny & Moreau 2009). Inocybe aeruginascens, I. coelestium, I. corydalina, I. haemacta and I. tricolor appear to be endemic to Europe (Kosentka et al. 2013). »

Remarques : Remerciements à Yves Lamoureux pour les précisions.

Collections

Fongarium Date de cueillette Planche micrographique Géolocalisation Élévation Déterminée Confirmée
cKc0639 14 août 2017
cKc0639-0205
46°54'28.8"N 71°16'39.7"O 230 m Claude Kaufholtz-Couture
cKc0715 (MF59604) 5 août 2018
46°54'28.8"N 71°16'39.7"O 230 m Claude Kaufholtz-Couture

Photos

À propos

Ce site liste l'étude morphologique et micrographique des champignons du Québec par Claude Kaufholtz-Couture.

Liens